COUP DE GUEULE

CHACUN SA VERITE

Ils sont fous, ils sont jeunes (enfin elle) ils s'aiment et se mettent ensemble. Tout va à peu près bien, les hauts, les bas, ils connaissent. Et puis vient un enfant, une jolie petite fille. La vie suit son cours, puis une autre grossesse arrive, pas spécialement voulue, mais il est trop tard à l'apprentissage de la nouvelle, déni de grossesse, déprime etc etc.........................Au final, une paire de jumeaux arrive à 6 mois, des petites crevettes de rien du tout, qu'il faut brancher dans tous les sens pour les sauver.

Tous ce petit monde grandit, apprend à vivre ensemble malgré ces fichus hauts et bas. Quelques années plus tard vient un petit garçon, et là encore, " accident " mais c'est apparemment l'enfant qui va sauver le couple. Enfin c'est ce qu'ils croient. Manque de chance, malgré mes tentatives de recoller les morceaux, d'essayer de les canaliser tous, de faire le tampon entre eux. Plus moyen de s'entendre ces deux là, et, là, séparation, disputes, gros problèmes sur la garde des enfants, donc tribunal, etc etc........................

Et moi dans tout ça ?????? Et bien je ramasse, j'essaie de tempérer, j'écoute l'un, l'une, j'essaie de protéger les enfants, mais, pas facile quand ils ne sont même pas de votre famille. Je me retrouve mêlée à leurs problèmes en ne sachant plus comment en sortir. Je les aime tous les deux et, ma foi, je me retrouve tiraillée comme les gosses. Je ne sais plus qui croire. Chacun a refait sa vie de son côté et ça devient encore plus compliqué.

Et puis ces derniers temps les problèmes reprennent de plus belle.  Et ça s'insulte et ça mèle tout le monde qui, du coup, se monte les uns contre les autres, c'est la politique du diviser pour mieux régner, et mon petit moi du coup se retrouve une fois de plus tout chamboulé, je pleure, je rumine, et une fois de plus j'essaie de calmer le jeu, mais là, je ne peux plus, trop de monde impliqué, trop de on-dit, trop d'inexplications, trop de rancoeurs. Et pour le coup j'envoie bouler les principaux concernés, il le prend mal, il s'énerve, m'en fout même pas peur d'abord.

Et hier soir, un appel à une de mes petites mamans, bien sûr on passe par elle pour me joindre à l'école, je n'ai plus de portable. Cet appel transcrit par elle me dit qu'il faut que je prenne les enfants, le tribunal l'a appelé lui, et là, tout se bouscule dans ma tête. NON je ne prendrai pas les enfants, NON je ne serai pas complice d'une séparation des enfants de leur mère. Pourquoi est ce que tout celà me vient à l'esprit ??? Pourquoi ai-je compris de travers ???? Mais non Fanette, c'est juste son week end à lui, et moi je me suis faite un film dans ma petite tête de blonde. J'ai eu très vite à cogiter, et re, crise de larmes à la sortie de l'école (c'est pas top ça) d'autant que mes collègues de la police municipale étaient là pour un autre problème, il a fallu me calmer vite fait. 

Une fois mes esprits repris, je l'ai jointe, elle, par l'intermédiaire d'une autre maman, et elle m'a expliqué que je pouvais les prendre, c'était son week end à lui.  Soulagement  !!!! Mais bon sang, quand est ce que ça va s'arrêter ????????

Comme quoi chacun a SA vérité et les enfants une fois de plus, sont OBLIGES de naviguer dans tout ce marasme 

Quel gâchis 

UN BON LAPIN

Recette d'un bon lapin à la sauce que vous voulez 

Il suffit d'une sortie d'école
Ou mes pensées les plus folles
Vont viennent et entendent
Les commérages, jalouisies et commandes

Maintenant j'y ajoute
Un peu de provoc somme toute
Eh oui je suis comme ça
La connerie je n'aime pas.

Pour épicer le tout
J'invente un rendez-vous
Je suis sûre que la curiosité
Certaine personne va attiser.

J'attend la fin de cuisson
Le ragot sera très bon
Enfin les commérages
Vont faire voir leur visage.

J'espère avoir été lue
De la personne que j'ai déçu
Elle ferait bien parfois
De se remettre en question ma foi.

Premier coup de gueule suite à la connerie humaine et je vous assure que je n'ai pas fini  

JE NE SAIS PAS

Je ne sais pas si ça vous arrive, je pense que oui, voici quelque temps que tous les matins, toujours à peu près à la même heure, mon téléphone portable sonne. Mais non je n'ai pas mis le réveil Rigolant de toute façon c'est la seule fonction qui ne me sert pas, je n'en ai pas besoin et en plus mon portable reste en bas la nuit.

Mon écran affiche bloqué, bien que malgré que j'ai mis un message sur mon répondeur en disant que je ne répondais pas aux appels inconnus ou anonymes, instinctivement on le fait de toute façon.

Donc si je n'ai pas le réflexe de regarder l'écran, je réponds, et là, personne, pas de voix, pas de répondeur, pas de musique, aucun bruit. Je raccroche donc en me traitant de tous les noms et en étant furieuse d'avoir répondu, mais ça insiste, alors je re réponds, toujours rien, une fois de plus les noms d'oiseaux affluent en ma direction, re belote et là je ne réponds pas. 

Je me dis que si c'était une société de pub quelconque, j'aurai au moins une voix. Si c'est quelqu'un qui me connait, la personne est sûre que je ne réponds pas, donc laisse un message.

Alors évidemment me voilà partie à psychoter, je cherche, je ne trouve pas évidemment, je me demande qui ça peut être, et puis me voilà tout à coup à penser à mon fils, parti sans laisser d'adresse, mais je me dis qu'il n'est quand même pas assez rancunier pour me faire ce genre de plan. Ensuite je pense à quelqu'un d'autre, et là, je me dis qu'il parlerait, à moins de ne pas reconnaitre ma voix Rigolant

Et puis les idées fusent, je m'énerve parce que ça m'énerve, et le cerveau commence à travailler un peu trop parce que ce ne serait qu'une fois dans la journée, pas grave, je me dis ça va rappeler et laisser un message, mais non, ce serait trop beau bien sûr

Moi, j'appelle toujours en numéro inconnu, mais comme je ne réponds pas aux appels inconnus, je laisse toujours un message, comme ça pas de soucis.

Alors je vais attendre la suite hihihi on verra bien mais faut pas que ça dure trop longtemps car j'ai une solution toute trouvée, puisque là je suis sûre que ce n'est pas mon harceleur du fixe, qui, lui, a compris le message.

IL EST.................

Des gens à qui, on ne sait pas pourquoi, on fait confiance sur le champ. Et c'est ce qui m'est arrivée voilà maintenant à peu près deux ans, sur mon ancien blog, j'ai confié certaines choses à une personne qui s'est empressée d'aller le raconter. J'aime pas l'hyppocrisie, j'aime pas les "faux culs" et je déteste qu'on me tire à boulets rouges dans le dos. J'ai fait confiance, je me suis plantée, bon pour moi pas grave, je sais régler mes comptes toute seule et c'est ce que j'ai fait, mais voilà, il y a parfois des dégats collatéraux, et là, j'apprécie beaucoup moins la plaisanterie. Parce que des gens que j'aimais ont été touchés, ennuyés, voire même harcelés, parce que d'autres en ont profité, juste pour semer la zizanie, mais voilà ils n'ont pas réussi pour tout le monde, c'est balot hein !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J'ai, voici quelque temps, écrit un texte sur une certaine personne, qui se mèle de tout et n'importe quoi, et qui est bien trop curieuse pour être honête. Celle ci aussi je lui faisais confiance, comme d'autre d'ailleurs, qui n'ont encore pas ouvert les yeux. Je me suis prise une bordée pas possible de la part de ces gens là, (peut être croyaient ils que je ne publierais pas,mais non, je suis honnête et j'assume mes dires) donc j'assume aussi les engueulades qui vont avec Rigolant

Certain(e)s n'ont pas compris ma façon de penser et surtout de dire, pourquoi ???? Ils me connaissent, ils savent que je n'ai pas la langue dans ma poche et qu'elle n'est surtout pas de bois.

Ces personnes à qui j'ai fait confiance n'ont même pas eu le COURAGE de me dire ce qu'elles pensaient, mais elles arrivent à venir chez moi, ici et ailleurs, en passant par ailleurs. Qu'elles fassent, qu'elles fassent je me doute bien que ça doit jaser mais je m'en fiche littéralement. 

Maintenant mes coups de gueules sont devenus inexistants à leur propos, elles ne sont ni intéressantes, ni intelligentes et puis ICI elles ne peuvent plus copier-coller pour faire publier sur ce fameux réseau dit social et ne même pas assumé qu'elles sont venues en douce et alertées les copines 

Hé oui tout se sait à un moment ou un autre, voilà pourquoi aujourd'hui j'ai beaucoup plus de mal à faire confiance à qui que ce soit. Mais ça ne m'empêche pas de vous aimer, les vers sont sortis du fruit et le fruit est devenu sain, il me manque juste ces fameux dommages collatéraux qui ont subi ces tornades malsaines 

Alors à vous, je continuerai  à ne pas me trahir et dire ce que je pense, même si parfois vous pouvez être choqué(e)s. Quand on me connait vraiment on sait comment je dis et vois les choses, mes coups de gueule peuvent être violents en paroles mais toujours dans la correction et la politesse

JE SUIS COMME JE SUIS JE SUIS FAITE COMME CA et je n'ai aucunement l'intention de changer parce que j'ai appris bien souvent à mes dépends que  de dire les choses avec douceur, grâce et délicatesse, ça ne sert strictement à rien, et puis les détours ça prend du temps et de l'énergie, et, je n'en n'ai pas à perdre

BIN VOYONS !!!! C'EST NORMAL !!!!! HEIN

Ca faisait un petit moment que ça me triturait le cerveau :lol: et en allant chez ma Chipounette, voilà que c'est moi qui vais puiser dans son encrier.

Hé oui !!!!!!!!!! On parle là de respect. Les évènements français de ces derniers temps nous font réfléchir, enfin, quand on est quelqu'un de "normalement" constitué :lol: .

Deux jeunes se font poignarder par on ne sait qui encore, pour avoir essayer de calmer le jeu de jeunes qui se battaient. 

Une collègienne agresse sa prof parce qu'elle s'est faite remettre à sa place.

Un collégien est jugé et prend 5 ans de prison dont 2 ferme, pour avoir mis un coup de couteau à sa professeur de Français, parce qu'il avait peur de montrer son bulletin à son père.

Mais ou va t-on ?????????

Alors moi, et bien je ne suis pas du tout étonnée. Mais alors pas du tout. Vous le savez, maintenant, je travaille à faire traverser des écoliers à la sortie de l'école de mon quartier. Donc je travaille beaucoup avec les instituteurs(trices) et, de ce fait, je suis amenée parfois à me fâcher. Mais étrangement, JAMAIS sur des gosses, TOUJOURS par contre, sur les adultes (enfin si on peut les nommer comme celà). Et quand je dis que je ne suis pas du tout étonnée du comportement de nos ados, je vais vous raconter un évènement entendu pas plus tard que mardi matin à la sortie de l'école.

Une maman, venant d'inscrire sa petite fille en maternelle, commence déjà à se plaindre et à incendier la maitresse : pourquoi ????? Juste parce que sa petite fille s'était faite gronder parce qu'elle avait fait pipi à la culotte. Bon ok, il y a parfois de quoi se fâcher mais si les parents n'étaient pas aussi hargneux peut être qu'on arriverait à quelque chose.............................

Autre problème, le même jour, décidémment !!!!!!!!!!!!!!! Des enfants se "plument" dans la cour de l'école, la maman voit que son enfant se fait taper par une autre gamine du même âge, elle se met à hurler sur les institutrices et les traite de tous les noms d'oiseaux (je suis gentille en disant ça), cette même maman qui n'est pas fichue de mettre ses enfants à l'école toujours à l'heure et qui règle ses comptes dans la cour de l'école.

Alors dans ces cas là, comment voulez-vous que nos petits monstres sachent ce qui est bien ou pas. Comment voulez-vous qu'ils soient respectueux des autres, si, dans leur propre famille, les gens sensés leur donner l'exemple, ne sont pas fichus de se tenir et de respecter, l'autre ??????

Autre soucis, régulier aussi celui là, à la sortie de l'école, c'est l'impolitesse des parents, les "gros mots " qui fusent à tout va, et, pas discrètement en plus. Alors quand j'entends et vois tout celà, comment voulez-vous que je sois surprise ????????

A  l'exemple de cette maman allant giffler une professeur au collège parce qu'on a collé sa fille. Non mais, madame !!!!!!!!!!!! Vous savez ce que vous faites là ?????????????

Il es évident que la société va mal, mais si on ne continue pas à inculquer les principales règles à nos gosses, si un professeur vient transmettre son savoir et qu'il se fait cogner dessus, comment va t-on y arriver ???????

Bien sûr que, peut être, parfois les instit, prof, éducateurs de tout poil vont peut être un peu loin (et encore, ça reste à voir), bien sûr qu'on n'est pas forcément d'accord avec eux, mais, est ce une raison pour insulter, cogner ou même voire tuer ???????????????

Notre monde d'assisté(e)s a complètement oublié qu'on n'a rien gratuitement, évidemment ils ont tout eux, on ne leur demande rien, alors oui, ils ont le temps pour faire leur loi, et on voit ce que ça donne tout ça. 

Alors il va falloir qu'à un moment tout ce petit monde se calme avant de réécrire l'histoire règlement de compte à ok corral

LES ERREURS

Il y a des erreurs de la vie, 
Mais aussi celles que l'on lit
Ces fautes si vite oubliées
Ces mots qu'on a laissé passer.

En parallèle il y a
Toi qui croit si bien en toi
Que tu as oublié l
Le mot HUMILITE

Au lieu de te vanter
De pouvoir l'aider
Tu aurais bien mieux fait
De la laisser se débrouiller
Elle y serait mieux arrivée.

Et oui, tu vois
Je n'ai pas peur de toi
Et encore je m'aperçois
 Qu'encore une fois
Tu es imbu de toi.

Elle ne méritait pas ça
Elle t'a fait confiance
Et quand à tout ça je pense,
Je me dis que tu n'as
Pas beaucoup de conscience

Alors fais bien ta publicité
J'espère ne pas la rencontrer
Parce que je saurai la démonter
Preuve à l'appui, c'est vrai. 

 

Et si l'envie te prenait
Encore une fois de me menacer
Ou même de m'insulter
Réfléchis bien à deux fois
Car je ne te raterais pas

 

 

Texte écrit sous l'emprise de la colère en lisant quelques lignes seulement d'un truc qui me tient à coeur.

PROFITER PLEINEMENT

De sa ligne téléphonique.................. Pourquoi ce texte, ce titre ????? Tout bêtement parce que je trouve que certaines personnes, se croyant au dessus de tout le monde, feraient bien de réfléchir à deux fois avant de harceler les gens au téléphone. Surtout quand ces appels sont en indisponible (c'est à dire n° caché)

J'ai une ligne voire même deux, et, j'ai eu le malheur un jour de donner mon numéro de téléphone à quelqu'un que je pensais "censé" et qui, d'après ses dires, voulait parler d'une réaction que j'avais eue par rapport au décès de mon G.A

Je n'aime pas qu'on me force la main, je n'aime pas les gens qui se croient supérieurs aux autres, ils oublient qu'un jour ils mouront de la même façon que tout le monde. Et, cette façon de harceler les gens, quand ceux-ci leur ont demandé d'arrêter d'appeler prouve que le savoir vivre ne fait pas partie de leurs habitudes.

D'autres personnes m'appellent en "indisponible" et à cause d'une seule personne, je ne peux répondre, alors, je vais commencer par dire juste une chose : JE SUIS UNE PERSONNE LIBRE DE DIRE ET PENSER CE QUE JE VEUX, JE PARLE A QUI JE VEUX, et n'en déplaise à cette personne, JE NE VEUX PLUS EN ENTENDRE PARLER.

J'ai des ami(e)s, DES VRAI(E)S, eux, qui m'appellent en indisponible pour diverses raisons et j'entends pouvoir leur répondre, sans avoir à me demander si je dois ou pas.

Alors comme je n'ai nullement envie de me laisser marcher sur le bout des "harpions", et que je ne changerais pas de numéro de téléphone, je me vois un peu "contrainte" de demander une procédure de surveillance de ma ligne, et s'en suivra une plainte

Je n'ai nullement l'intention de me laisser emmerder (excusez-moi de l'expression) par quelqu'un qui apparemment n'a que cela à faire.

D'autant qu'en plus il pourrait y avoir une urgence dans ma famille et je ne pourrais répondre à cause de celà

 

Pour la personne se sentant visée et humiliée par mes propos !!!! Qu'elle passe son chemin, elle n'est pas unique et heureusement !!!!!!! D'ailleurs si elle se sent visée c'est bien qu'il y a de la vérité dans l'air et quoi qu'on en pense on ne me fera pas fermer ma bouche (sauf quand je mourais mais c'est encore pas demain :lol:)

A bon entendeur : Salut

LA COLERE

Me re-voilà en colère
Celle qui est mauvaise conseillère
Je sais, vous n'en avez que faire
C'est, de fait, mon affaire.

Je fais ce que je veux
Et aussi ce que je peux
Mais de grace n'essayons pas
De me faire faire ce que je ne veux pas.

Si je ne réponds pas
C'est que je ne suis pas là
Alors si, toutefois ça ne vous plait pas
Passez votre chemin, le mien s'arrête, là.

Il n'est pas nécessaire
De vouloir m'enguirlander
Je fais ce qui me plait
Et donc vos commentaires
Restent complètement déplacés.

Donc je vais me débrancher
Et si vous voulez parler
Alors vous attendrez
Que je me sois calmée.