BONJOUR ET BIENVENUE CHEZ MOI

Café, thé, ou chocolat ????

A votre convenance !!!!!!!!! 

Faisons connaissance.

Certain(e)s me connaissent

D'autres apprendront avec aisance

Qu'en entrant dans mon univers, là

Vous trouverez malgré tout de la tendresse.

LE TOURNIS

 

J'ai les pieds bien sur terre
Et la tête dans les nuages
Je peux faire la paire
Mais non !!! Problème de partage

Mes pensées s'envolent
Vers des années bonheur
Elles rament et batifolent 
Pour retrouver le meilleurs.

Mon corps ramasse les coups
Qui continuent de tomber
Il va bientôt falloir, encore se l'expliquer
Pourquoi ce monde de fous
Ne sait-il pas s'aimer ?

Ma tête atterrit
Et mes pensées aussi
J'espérais tant retrouver
Ces années bien enfouies
Ou chacun s'appréciait
Sans argent ni à priori.

J'ai le corps bien ancré
Dans ce monde égoïste
Mes pensées vont et viennent
Font comme un tour de piste
Le monde n'a pas changé
Je suis une utopiste

Fanette (coup de blues)

 

Je suis toujours en panne de PC mais j'arrive à poster rarement avec ma vieille tour qui rame toujours autant 

 

EN PANNE

En panne d'inspiration, d'envie, mais aussi et surtout d'ordinateur, donc ne vous affolez pas si je ne viens pas chez vous c'est juste que je n'ai plus qu'un vieux PC en attendant de trouver une solution et il rame le pauvre comme 100 galériens

Donc  à très bientôt j'espère

UNE TITE PENSEE POUR TOI

J'ai pas le moral, tu me le remonte en m'envoyant une vanne.
Quand c'est ton tour moi non plus je ne suis pas en panne.
Tu vas danser à la country
Moi j'aime ça aussi.

J'ai le moral dans les chaussettes
Tu me dis d'acheter des socquettes
Toi tes sacquettes sont pleines aussi
Alors je t'envoie chez ton commerçant chti

T'as pas la pêche et t'as le spleen
Tu me parle de banane de cheese et puistitit 
Alors je mords dessus et te dis
Achète toi glace chocoat et fais toi 
Un banana split avec chantilly

Hé oui c'est comme ça qu'on rigole
Par sms interposés nous, les folles
Mais au moins on se soutient
Et des sourires on a besoin 

blog

Blog en pause pour cause de moral dans les chaussettes 

JE NE T'AI JAMAIS DIT

Je ne t'ai jamais dit 
A quel point je t'aimais
Je vois que tu souris
Dans mes rêves sacrés.

Tu me manque tellement
Même après tout ce temps
Onze ans ont passé
Et je n'ai rien oublié.

Oui, il y a les enfants 
Mais ils sont maintenant grands
Il faut qu'ils vivent leur vie
Et que je les laisse aussi.

Cette putain de maladie
A eu raison de ta vie
Et moi, je suis restée
Avec mes larmes à couler
Et à sans cesse ressasser
Si tu savais combien je t'aimais

MOI AUSSI JE SUIS ALLEE VOIR MON CEDRE

Ha oui, j'avoue, les cieux n'étaient pas avec moi mais bon pas grave comme ça on le voit sous différentes façons

JE FAIS MA GAMINE

Toute seule dans mon coin, à ruminer, et ressasser quelques moments de ma vie, je me suis surprise à penser et à dire : " c'est pas bien d'être grand ".

Grand, dans tous les sens du terme. Pourquoi ? 

Parce que, quand on est grand, on peut tout attraper c'est vrai, mais pour le coup on vous sollicite souvent dans les magasins. 

Et puis aussi, parfois on a peur de vous, pour peu que votre tour de taille, soit un peu conséquent.

Et le mal de dos se fait ressentir. Vous savez !!!! Ces vertèbres qui se soudent (quelle idée !!! ) s'usent plus rapidement, vous font souffrir le martyr et vous bloquent parfois quand évidemment, c'est pas le moment.

Mais il y a aussi, le grand, dans le sens de l'âge qui avance. Oui, oui, on ne sait pas pourquoi, mais, du jour au lendemain on devient grand, c'est à dire " adulte " 

Ha non !!!!!! c'est pas drôle d'être grand
Quelques beaux moments de vie, heureusement
Mais combien de tourments ?
Il faut assumer les enfants
Paur qu'eux à leur tour deviennent " grands "
Il faut payer les factures
Gérer des fois les éventuelles ruptures
Travailler pour gagner
Le peu d'argent qui sert à payer
Les besoins de la maisonnée.

C'est pas marrant d'être grand
Bien des larmes vont couler
A la perte d'ami(e)s et parents
Des questions vont se poser 
Pour l'avenir de nos enfants.
Parfois, l'un deux
Partira en boudant
Et, vous vous demanderez ce qui peut 
Le faire revenir voir sa maman.

C'est pas facile d'être grand
Et pourtant on y aspire souvent
Mais si on savait ce qui nous attend
On profiterait de notre vie d'enfant et d'adolescent 

DE LA LECTURE

J'ai de quoi lire pendant quelque temps. J'ai laissé en suspend " Le Voile de la Douleur " de Saneem ALI :

 Une jeune Anglo-Pakistanaise, soumise à un mariage forcé par sa famille, tente d’échapper aux mauvais traitements et à des traditions archaïques. Aujourd’hui émancipée, sa lutte pour la liberté continue : elle milite désormais pour la cause des femmes, et pour faire évoluer les mentalités. 

Pour lire ma petite Belge préférée, Michèle Hardenne,  dans les aventures de Iris Blanche 

Iris et son équipe enquêtent sur le braquage d’une banque, le directeur Jacques De Marneffe a été abattu de deux balles : une dans la tête, l’autre dans le cœur.

Assez rapidement, une des employées, Isabelle Perraut, est arrêtée et avoue être l’auteur du meurtre. Ses complices sont également interpellés, excepté son amant Renato Bellini.

La mission d’Iris se limitant à découvrir l’assassin étant terminée, elle part avec Lionel passer des vacances d’automne à Gruissan.

En déchargeant le coffre de la voiture, Lionel découvre que les sacs ne contiennent plus leurs vêtements, mais deux corps découpés dont les chairs ont été rongées à l’acide sulfurique.

Lionel et Iris n’étant plus dans leur juridiction, l’identification des corps et l’enquête seront confiées à Marielle Dublon, Major-légiste, d’une section de recherche européenne.

En cours de reconstruction faciale d’un des cadavres, Iris reconnaît un des auteurs du braquage.

Que faisait-il dans ses bagages ?

Ensuite j'embrayerai sur Guillaume MUSSO  

Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher…
…  elle passe la sienne à l’attendre.

Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate.
Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :

« Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel… »

Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Je reprendrais mon voile de la douleur et finirai par le livre de Constance BRISCOE : Vilaine 

Constance Briscoe raconte le calvaire de son enfance, dans l’Angleterre des années 1960. Haïe par sa mère, elle subit les pires traitements : insultes, coups, humiliation, privation de nourriture. Mais alors qu’elle est abandonnée de tous, cette petite fille va faire preuve d’une volonté et d’un courage exceptionnels, jusqu’à parvenir à réaliser son rêve : devenir avocate

Et entre deux je vais maintenant me remettre à la guitare puisque je sors de chez cultura ou je suis allée chercher des cordes